Skip to content

La confiance des acheteurs de voitures est en hausse, selon la dernière étude de CarGurus

Posted by Meg Bernazzani on septembre 30, 2021

Tout au long de la pandémie, CarGurus a pris le pouls du sentiment des consommateurs concernant l’achat d’une voiture en procédant à son enquête sur les intentions d’achat dans le contexte de la COVID-19. L’édition de juillet, qui s’appuie sur un échantillon de 503 consommateurs canadiens interrogés au cours du mois de juillet, est porteuse de bonnes nouvelles pour les concessionnaires : la confiance des consommateurs a augmenté de 21 points de pourcentage. Sept personnes sur dix (74 %) y déclarent que la pandémie n’a pas eu d’impact négatif sur leur capacité actuelle à s’offrir un véhicule, contre seulement cinq personnes sur dix (53 %) en juin 2020.

Toutefois, la pandémie continue d’avoir des répercussions profondes sur le secteur puisqu’elle façonne les attitudes à l’égard de l’achat d’une voiture. Nous examinons ci-dessous les tendances qui sont passagères et celles qui sont subsisteront.

Ce qu’il faut retenir pour le court terme

Bien que la pandémie a profondément bouleversé le marché global en 2020, la demande pour les véhicules a rebondi rapidement. De fait, les consommateurs ont retrouvé leur confiance à mesure qu’ils réduisaient leurs dépenses pendant les confinements complets et partiels. La pandémie a même suscité un nouvel intérêt pour l’achat de véhicules, puisque près d’un tiers (31 %) des acheteurs de 2021 ont déclaré que la pandémie avait alimenté leur intérêt pour l’achat d’une voiture. Cela s’explique probablement par le fait que davantage de personnes ont déménagé, ont décroché un nouvel emploi et se sont mises au télétravail au cours de la dernière année.

Les acheteurs d’aujourd’hui sont d’ailleurs beaucoup plus à l’aise avec l’achat en magasin comparativement à l’année dernière. Néanmoins, ils attendent toujours des concessionnaires qu’ils leur procurent une expérience sécuritaire. Plus de la moitié des acheteurs tiennent toujours au port du masque (60 % pour les employés, 57 % pour les clients) et au nettoyage des surfaces (54 %).

Ce qu’il faut retenir pour le long terme

L’utilisation des services de transport partagés a fortement reculé depuis le début de la pandémie de COVID-19, les consommateurs étant de plus en plus habitués à compter sur leurs véhicules personnels. Seulement la moitié des anciens usagers prévoient recourir à nouveau aux services de voiturage (53 %) et aux transports en commun (54 %) sur un horizon à long terme. En revanche, plus d’un tiers d’entre eux (38 %) prévoient utiliser davantage leur véhicule personnel à l’avenir.

Tout comme l’utilisation des véhicules a évolué en raison de la pandémie, les préférences des consommateurs en matière d’achat de véhicules ont également changé. Aujourd’hui plus que jamais, la majorité des acheteurs (63 %) souhaiteraient effectuer davantage du processus d’achat de leur prochain véhicule depuis leur domicile. Néanmoins, certains des services sans contact les plus populaires que nous a donnés la pandémie, notamment la prise de rendez-vous chez le concessionnaire et les essais routiers à domicile, subsisteront probablement afin de répondre aux besoins des personnes qui se rendent en succursale.

Que peuvent faire les concessionnaires pour s’adapter?

  1. Privilégiez le commerce en ligne. La plupart des acheteurs souhaitant que le processus se déroule en ligne dans la mesure du possible, il est important que les concessionnaires soient en mesure de répondre à cette demande. Mettez en place des produits en ligne qui permettent aux acheteurs de pousser la transaction aussi loin qu’ils le souhaitent, sans oublier de veiller à ce que votre personnel soit formé pour gérer ces nouvelles activités.
  2. Testez de nouvelles façons d’acquérir des stocks. La hausse de la demande et la pénurie de microprocesseurs se répercutent sur la disponibilité des véhicules à l’échelle mondiale. Vous ne pouvez donc plus compter sur les ventes aux enchères pour maintenir vos stocks. Envisagez d’investir dans une technologie qui vous permettra d’acquérir plus efficacement les véhicules qui sont en demande sur votre marché local, et perfectionnez votre processus de reprise pour maintenir vos stocks de véhicules usagés.
  3. Continuez d’offrir un processus d’achat sécuritaire et pratique. L’expérience du concessionnaire est essentielle pour augmenter les ventes, et de nombreux acheteurs s’attendent à ce que les services sans contact subsistent à long terme. Continuez à proposer des services comme les rendez-vous chez le concessionnaire, les essais routiers en solo et à domicile, et la livraison à domicile pour que les consommateurs sesentent à l’aise d’acheter dans votre commerce.

Il ne fait aucun doute que l’environnement de vente actuel continuera d’évoluer, car les attitudes et les préférences changent constamment. En identifiant les processus et les services vous permettant de répondre aux attentes des consommateurs et d’accroître la convivialité, vous vous assurez d’avoir une longueur d’avance.

Topics: covid-19